Archives de : louisp

  1. En réaction aux propos de Patrick Dréhan et aux incertitudes qui pèsent sur le FCO.

    Le festival de la côte d’Opale- puis le festival tendances – ont marqué depuis de nombreuses années le paysage culturel boulonnais. Cette institution a su évoluer au fil du temps et s’adapter à la fois aux nouvelles demandes du public mais aussi aux exigences, y compris de restrictions budgétaires, de ses financeurs.

    Au-delà de la qualité des spectacles, des découvertes d’artistes, nous tenons à saluer l’aspect participatif qu’a développé lors de ces festivals  son ancien directeur  Patrick Dréhan : masterclass ouvertes aux amateurs, créations permettant aux jeunes  scolaires de côtoyer des artistes de renom…Nous retiendrons également la volonté d’ouvrir au public le plus large grâce à une politique tarifaire adaptée allant jusqu’à la gratuité de l’accès à certains spectacles, ainsi que  l’appel fait aux artistes locaux et régionaux.

    Bien entendu ce festival doit continuer à évoluer, pour autant, le chemin fait depuis sa création en 1976 ne doit pas être oublié, et l’on doit s’appuyer sur  l’édifice bâti au fil des ans pour envisager la suite. L’avenir du festival, ainsi que plus largement la politique culturelle boulonnaise ne peuvent pas être construits en petit comité.

    EELV appelle à l’organisation d’un débat public, associant toutes les parties concernées, artistes, professionnels du spectacle vivant, ainsi que le premier concerné, le public.

    EELV BM

  2. Fête paysanne à Grande-Synthe 🗓 🗺

    L’ADEARN et la Confédération Paysanne organisent la fête paysanne le 25 Septembre à Grande-Synthe.

    Marchés de producteurs, débats, animations diverses, toutes les alternatives agricoles et alimentaires y seront représentées pour promouvoir une autre façon de produire et de consommer.

    Plus d’infos:

    234_1

    EELVBM

  3. Journées d’été régionales à Boulogne sur mer ! 🗓 🗺

     

    Comme chaque année, EELV NPDC organise ses journées d’été régionales, cette année avec nos amis Picards.

     

    C’est Boulogne sur mer qui accueille l’événement le weekend du 2 au 3 Juillet, avec un programme chargé (sous réserve de modifications) :

    SAMEDI 2 juillet
    • accueil 13h30
    • plénière 14h00-16h00 : Nouveaux mouvements citoyens et gouvernance démocratique locale
    • ateliers 16h30-19h00

                            > Comment agir pour la préservation de la biodiversité en Hauts-de-France ?

                            > Le revenu de base : pourquoi, comment ?

                            > Les projets éoliens en mer

                            > Municipales 2020 (atelier militant)

    DIMANCHE 3 juillet
    • ateliers 9h30-12h30

                            > Ville durable – ville en transition : quels modèles ?

                            > Énergies citoyennes et économies d’énergie

                            > Législatives et sénatoriales 2017 (atelier militant)

                            > Sortie nature

    • plénière 14h00-16h00 : Le rôle de l’élu-e écologiste dans le nouveau paysage politique régional

     

    Si vous souhaitez connaitre le lieu exact de l’événement et participer aux ateliers, ou pour plus de renseignements, contactez nous (ou votre groupe local).

    LOGO EELVBM

    EELVBM

  4. Appel à mobilisation le 31 Mars contre la Loi Travail 🗓 🗺

    Après la première mobilisation du 9 Mars et celle du 24 Mars, EELV Boulogne-Montreuil appelle à participer à la journée de manifestation contre la loi travail prévue le 31 Mars.

    Le rendez-vous est fixé à 9h30 Quai Gambetta, devant la chambre de commerce de Boulogne-sur-Mer.

    Pour suivre l’actualité de la mobilisation sur Boulogne, vous pouvez suivre la page suivante : https://www.facebook.com/events/1058925094170987/

    Suivez aussi l’actualité d’EELV Boulogne-Montreuil sur la page :

    https://www.facebook.com/boulognemontreuil.eelv/

    EELV-BM

  5. Journée du 9 Mars, tous dans la rue! 🗓 🗺

    Nous étions dans la rue ce matin pour protester contre la loi travail portée par le gouvernement.

    Plus de 500 personnes à Boulogne-sur-Mer, entre lycéens, étudiants, syndicats et partis politiques de gauche.

    manifboulogne

    Cette loi représente un bon en arrière d’ampleur sur la protection des salariés.

    Adapter le droit du travail aux enjeux actuels, c’est poursuivre la réduction et le partage du temps de travail et garantir à tous un revenu d’existence inconditionnel. C’est aussi faire émerger de nouvelles filières créatrices d’emplois, en matière de transition énergétique, d’agriculture biologique et paysanne, d’artisanat et de numérique. C’est adapter l’industrie aux enjeux du futur, donner des conditions de travail décentes, et des conditions de vie saines !
    eelv1

     

    Pour nous suivre sur Facebook : www.facebook.com/boulognemontreuil.eelv

    Pour signer la pétition « Loi Travail, non merci ! »: https://www.change.org/p/loi-travail-non-merci-myriamelkhomri-loitravailnonmerci?source_location=petitions_share_skip

    La mobilisation continue!

    EELVBM

  6. Réunion d’info sur le compostage individuel par la Mairie du Portel 🗓 🗺

  7. Projet de loi El Khomri : la gauche au pouvoir et le nouveau «Front impopulaire»

    Communiqué d’EELV à propos du projet de loi El Khomri :

    La loi El Khomri de réforme du code du travail contient de nombreuses atteintes aux droits des salariés, renverse la « hiérarchie des normes » et ainsi instaure un code, non pas simplifié, mais dangereusement libéralisé.

    En effet, les atteintes aux droits des salariés sont nombreuses dans ce texte : plafond d’indemnités de licenciement en cas de licenciement illégal, impossibilité pour le salarié de contester une modification de son contrat de travail sous peine de licenciement par exemple. Mais cette loi comprend aussi des mesures, notamment sur le temps de travail, qui sont des atteintes non seulement aux droits des salariés mais surtout à leur santé. Ainsi en va-t-il de la durée maximale du travail, de la banalisation des heures supplémentaires, du calcul des horaires de nuit, de repos et d’habillement. Ces mesures, passées souvent inaperçues dans les lois sur les trente-cinq heures, visaient à protéger les salariés d’abus de flexibilité de la part des entreprises. Las, les salariés doivent désormais se soumettre à la variation des rythmes, à l’intensification et au travail de nuit sans possibilité de recours et même sous peine de licenciements. Il est loin le temps où Emmanuel Macron promettait la main sur le coeur que le travail du dimanche se ferait sur la base du volontariat.

    Mais l’atteinte la plus insidieuse aux droits des salariés est sans doute l’inversion de la hiérarchie des normes et l’importance incroyable donnée à l’accord d’entreprise. En effet les accords de branche qui s’imposaient aux entreprises étaient négociés au niveau national entre syndicats de salariés et syndicats de patrons. Les syndicats de salariés, aguerris aux négociations et fins connaisseurs du droit étaient à même de contrebalancer les volontés parfois excessives de flexibilité des chefs d’entreprises. Aujourd’hui alors que l’accord d’entreprise s’impose, ce sont le plus souvent des syndicats maison, probablement peu expérimentés mais très sensibles à ne pas perdre leur emploi qui vont signer ces accords. Or les syndicats représentatifs loin de l’image parfois véhiculées pour les ridiculiser sont de bons négociateurs et protecteurs des droits des salariés sans pour autant être dans une opposition systématique (la CGT a titre d’exemple a signé 85% des accords qui ont été négociés au niveau des branches).

    Enfin, loin de miser sur le dialogue social comme il le prétend, le projet de réforme du Code du travail permettrait de court-circuiter les organisations syndicales majoritaires avec l’arme du référendum à la main de l’employeur et des organisations minoritaires.

    Le code du travail a sans doute besoin d’être remanié. Mais une réforme de cette ampleur ne peut-être menée que par un vaste chantier de concertation. Et certainement pas à travers une opération de copier/coller du cahier de revendications du Medef.

    Et à tout le moins, aurions nous pu espérer sous une présidence de gauche que la flexibilisation du travail soit accompagnée de droits supplémentaires à la formation, de garanties en faveur  du maintien des revenus durant les périodes de chômage transitoire, en faveur aussi du maintien dans l’emploi des salariés vieillissants ou malades…  Or, loin de cette vision, les indemnités chômage sont d’ores et déjà pointées comme problématiques parce que supposée non suffisamment incitatives et le droit à la formation garanti par les régions, est aujourd’hui menacé par les restrictions budgétaires.

    Après le CICE, le Pacte de Responsabilité, les lois Macron, voici un cadeau supplémentaire accordé aux entreprises sans contrepartie et sans assurance de création d’emplois ou sans garantie et protection supplémentaires pour les nouveaux statuts précaires.

    Il est loin le temps où la gauche prônait le progrès social comme pierre angulaire de toute politique ambitieuse. Plus proche de Molière et du médecin malgré lui que de Rousseau et de ses idéaux, la gauche des lumières s’éteint sans doute un peu plus avec cette loi.

    Julien Bayou, Sandrine Rousseau, porte-parole nationaux

    Publié dans Actualité, Articles | Commentaires fermés sur Projet de loi El Khomri : la gauche au pouvoir et le nouveau «Front impopulaire»
  8. Projection du Film « Demain » à Boulogne sur Mer 🗓 🗺

    Le monde change, des initiatives émergent. Projection du film « Demain » au cinéma Les Stars de Boulogne sur mer le 9 décembre et temps d’échanges avec des acteurs de ces changements !

    Projection organisée par le cinéma Les Stars, Colibris 62 et l’AFIP.

    EELVBM

     

  9. Le Rassemblement à Boulogne-sur-Mer

    Passage de nos candidats à Boulogne sur mer dans l’une des dernières entreprise de fumaison artisanale de poisson. (Reportage France 3 NPDC)

    L’occasion de rappeler qu’aucun cumulard ne sera élu sur cette liste et que la politique n’est pas un métier !

    L’équipe a ensuite visité le Centre de Formation des Produits de la Mer (CFPM), de quoi mettre en avant les potentiels économiques du territoire en lien avec la mer.

    Plus d’infos :
     France 3: http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/boulogne-sur-mer-les-candidats-du-rassemblement-battent-la-campagne-865285.html
    La Voix Du Nord : http://m.lavoixdunord.fr/region/boulogne-sandrine-rousseau-le-rassemblement-promeut-le-ia31b49030n3187414)

    EELVBM

  10. Réunion publique Hénin-Beaumont 🗓 🗺

    A partir de 19h30 Salle Debeyre en présence de Cécile Duflot !

Remonter